Découvrez les 9 meilleurs types de héros utilisés dans la littérature

Publié le samedi 19 mars 2022 dans « Écrire un roman »

Dans presque toutes les histoires, le héros s’intégrera dans un archétype d’une manière ou d’une autre.

L’utilisation d’archétypes de personnages ne signifie pas pour autant que l’histoire n’est pas créative ! Les archétypes sont simplement des outils que les écrivains peuvent utiliser et jouer avec.

Les héros littéraires

De même qu’un plan d’histoire (comme la structure en trois actes) peut être un bon échafaudage pour construire une histoire autour, un contour de personnage peut être un bon échafaudage pour construire un héros.

En tant que lecteurs, nous pouvons nous entraîner à repérer ces archétypes. En tant qu’écrivains, nous pouvons utiliser des archétypes établis pour donner plus de profondeur à un personnage. L’analyse des archétypes est une excellente activité pour un écrivain.

Nous pouvons considérer les archétypes lorsque nous essayons de mieux comprendre les héros que nous avons déjà écrits. Nous pouvons les utiliser lors de la planification d’une histoire pour créer le meilleur personnage possible pour le récit.

Quelle que soit l’étape où vous en êtes dans votre écriture, connaître les différents types de héros littéraires peut vous aider à écrire de meilleurs protagonistes.

Type de héros n°1 : le héros épique

Qu’est-ce qu’un héros épique ?

Le héros épique est le premier archétype qui vient à l’esprit quand on pense aux héros. Il est appelé à l’aventure, il affronte des épreuves, il sauve la situation.

Il commencera son histoire à un point de stabilité et il reviendra généralement à la stabilité, mais il aura été modifié ou changé d’une manière ou d’une autre.

Pour certains, cela signifie qu’il a gagné du pouvoir tout au long de son voyage. Pour d’autres, cela signifie qu’il en sait désormais plus sur le monde en général.

Quels sont les exemples de héros épiques ?

Les héros épiques sont des héros classiques, et il n’y a pas plus classique qu’Ulysse de l’Odyssée d’Homère.

Ulysse est mis au défi de terminer les épreuves ; il fait preuve de courage, de loyauté et d’intelligence. Finalement, il réussit dans sa quête et retourne à une période de stase.

Un exemple plus récent d’un héros épique pourrait être Aragorn du Seigneur des anneaux.

Aragorn est né noble, mais au début de l’histoire, il est dans un état humble. Ensuite, il est défié et finit par devenir le roi dont son peuple a besoin.

Pour prendre un exemple encore plus récemment, on peut considérer Raiponce. Raiponce commence son histoire à un point de stase, mais trouve l’aventure quand elle s’ennuie de sa vie limitée. Elle est désireuse d’explorer, ce qu’elle fait, faisant face à des épreuves en cours de route. Enfin, elle termine l’histoire en tant que princesse.

Comment écrire un héros épique ?

Alors que de nombreux héros épiques sont des personnages admirables ou du moins intéressants, ce n’est pas leur fonction première.

Un héros épique n’a pas besoin d’avoir autant de profondeur et d’agitation intérieure que certains autres types de héros littéraires. Écrire un héros épique peut être plus simple.

Un héros épique sera souvent destiné à une certaine grandeur. Cela pourrait signifier qu’il est l’enfant perdu depuis longtemps d’une royauté ou même d’un dieu.

Une fois que vous avez la trame de fond de votre héros épique, vous pouvez le mettre sur un chemin héroïque traditionnel, comme le voyage du héros de Joseph Campbell, et il terminera sa quête, sauvera la situation et reviendra à un point de stabilité.

S’il était issu d’une royauté perdue depuis longtemps, sa nouvelle stabilité pourrait être de gouverner avec bonheur son royaume. Peut-être revient-il exactement au même point de départ, satisfait de sa vie humble et originelle.

Quelle que soit la façon dont il termine sa quête, le point final de l’écriture d’un héros épique est de le rendre heureux pour toujours.

Héros épique

Type de héros n°2 : le héros emblématique

Qu'est-ce qu’un héros emblématique ?

Le héros emblématique est souvent associé au héros épique, mais ils ne sont pas tout à fait les mêmes.

Le héros emblématique – ou iconique – et le héros épique sont classiquement héroïques. Ils sont courageux, loyaux et intelligents.

La différence est que le héros épique passe par un voyage et en ressort changé d’une certaine manière. Le héros emblématique est éternel et ne change pas.

Il peut être facile de penser que ce type de héros littéraire n’est pas intéressant, mais ce n’est pas vrai. En tant que lecteurs, nous aimons ces personnages. Ils peuvent nous paraître familiers et même nous faire sentir en sécurité. Nous savons qu’ils ne changeront pas.

Un héros emblématique ne mourra pas dans sa propre histoire. Les autres personnages de l’histoire pourraient changer, mourir ou simplement partir, mais le héros emblématique est toujours ce que nous attendons et avons besoin qu’il soit.

Quels sont les exemples d’un héros emblématique ?

La littérature est jonchée de héros emblématiques. Ils sont particulièrement populaires dans les bandes dessinées.

Considérez Batman, Superman, Hulk, Wolverine, le professeur X, Captain America. Ces personnages sont définis par leurs traits respectifs. Ils peuvent faire l’expérience d’un arc de personnage, mais Batman est toujours Batman.

Le héros emblématique de la bande dessinée ou des séries de livres fonctionne bien car les lecteurs prennent souvent des volumes au hasard, ne commençant pas toujours par le tout premier numéro/livre.

L’archétype du héros emblématique signifie que nous savons à quoi nous attendre lorsque nous prenons par exemple la prochaine bande dessinée de Batman, même si nous avons manqué les 100 dernières ou plus.

C’est aussi pourquoi les écrivains peuvent redémarrer ces histoires et ces franchises si fréquemment.

Le héros emblématique est également populaire parmi les personnages de détective. Hercule Poirot d’Agatha Christie, Sherlock Holmes et même Nancy Drew sont tous des héros emblématiques.

Ils ont soif de vérité et sortent de la même manière qu’ils sont entrés. James Bond et même Geralt de la série The Witcher correspondent également à ce type de personnage.

Comment écrire un héros emblématique ?

En regardant les exemples ci-dessus, il y a quelque chose qui relie ces héros : ce sont tous des stars de bandes dessinées ou de séries en plusieurs volumes.

Pour écrire un héros emblématique, votre personnage doit apparaître dans de nombreuses histoires. Sinon, il n’est qu’un ancien héros ordinaire, pas un héros emblématique.

Commencez par apprendre à connaître votre personnage. Comprenez-le du mieux que vous pouvez, car il ne change pas.

Vous pourriez avoir l’impression que vous devez le changer pour faire avancer l’histoire. Par exemple, le détective s’améliore pour enquêter afin de résoudre le crime. Mais le détective n’a pas vraiment besoin d’être plus malin ; il trouve juste le prochain indice.

Vous pouvez cependant modifier l’environnement autour de votre héros. Vous pouvez vous amuser avec un héros emblématique établi en le mettant dans une situation nouvelle et étrangère et en explorant ce qu’il fait.

Héros emblématique

Type de héros n°3 : l’anti-héros

Qu’est-ce qu’un anti-héros ?

L’anti-héros est devenu de plus en plus populaire au cours de la dernière décennie. La principale caractéristique d’un anti-héros est son manque d’attributs héroïques typiques.

Alors qu’un héros typique est courageux, idéaliste et suit un code moral, un anti-héros ne fait rien de tout cela.

Les anti-héros peuvent accomplir des actions qui sont moralement « correctes » selon les lois de leur univers, mais ils n’accomplissent pas ces actions pour des raisons morales. Souvent, ils agissent pour des raisons égoïstes.

Les anti-héros font ce qui doit être fait et ne se soucient pas particulièrement de qui ils blessent en cours de route.

Quels sont les exemples d’anti-héros ?

Pour beaucoup de gens, le premier anti-héros qui vient à l’esprit est le professeur de sciences préféré de tous, Walter White de Breaking Bad.

Walter White est le héros de l’histoire. Il mène une vie de criminel pour sauver sa famille de la ruine financière. Mais à mesure qu’il poursuit son chemin, il prend des décisions de plus en plus discutables.

Ses antagonistes sont sans aucun doute des méchants, mais il n’est en aucun cas un bon gars.

Pour un autre exemple, nous pouvons nous pencher sur la première version de Han Solo de la franchise Star Wars.

Les fans inconditionnels vous diront toujours que « Han a tiré le premier », faisant référence à une fusillade dans le film de 1977, où Han a tiré sur Greedo en premier. Dans les rééditions, cela a été modifié de sorte que Greedo a tiré en premier et que Han Solo a simplement riposté.

Pourquoi cette distinction est-elle si importante ? Si Han Solo a tiré le premier, c’est un exemple de son ambiguïté morale. Il tire en premier, pose des questions après (ou jamais).

On voit plus tard Han Solo devenir davantage un héros typique, où il fait des choix moraux et justes, mais tout au long du premier film Star Wars, il n’est motivé que par ses propres intérêts : il veut être payé pour son travail.

C’est un héros par ses actions, mais un anti-héros par ses justifications.

Comment écrire un anti-héros ?

Écrire un anti-héros peut signifier écrire un chemin héroïque à suivre pour votre personnage, puis écrire un personnage qui n’est pas du tout intéressé par ce chemin.

Il ira de l’avant si cela lui profite, mais il n’est pas intéressé à agir sans récompense (principalement matérielle).

Un anti-héros n’est pas un héros réticent (nous reviendrons bientôt sur cet archétype) ; il est juste quelqu’un qui n’accomplira des actes héroïques que s’il en tire un bénéfice (ou quelqu’un qui obtient de bons résultats par des moyens pas si bons).

Type de héros n°4 : le héros réticent

Qu’est-ce qu’un héros réticent ?

Un héros réticent a beaucoup de similitudes avec un anti-héros. Aucun d’eux ne veut vraiment être là ; ils sont juste obligés d’être là.

Cependant, alors que l’anti-héros agit pour un gain personnel, le héros réticent est obligé d’être là parce que faire autre chose irait à l’encontre de sa moralité.

Quels sont les exemples d’un héros réticent ?

Il n’y a pas de meilleur exemple de héros réticent que Shrek. Il grandit et montre sa vulnérabilité et finit par faire des choix héroïques qui ne lui profitent pas directement.

Tout au long du film original de Shrek, on nous montre qu’il est impoli parce qu’il n'est pas sûr de lui et qu’il s’attend à ce que les gens ne l’aiment pas et le quittent. Une fois qu’il laisse les gens entrer dans sa vie, il leur est fidèle.

Il sauve Donkey d’une mort supposée à la tour du dragon parce que c’est la bonne chose à faire. Laisser Donkey mourir aurait distrait le dragon, ce qui aurait profité à Shrek. Il fait des sacrifices personnels pour faire ce qui est juste, même s’il ne le veut pas.

Un autre grand héros réticent est John McClane de Die Hard. Il veut juste partir en vacances, mais il est coincé dans un immeuble rempli de terroristes.

C’est un héros parce que sa conscience lui dit qu’il doit faire quelque chose pour sauver les gens des terroristes, même s’il préfère vraiment ne pas le faire.

Comment écrire un héros réticent ?

Écrire un héros réticent revient à écrire un anti-héros. Vous créez un chemin héroïque pour votre personnage, puis un personnage qui ne veut pas emprunter ce chemin.

Un héros réticent peut nécessiter un peu plus de développement de personnage qu’un anti-héros et souvent une trame de fond pour l’accompagner.

Il doit être intérieurement agité. Il ne veut pas faire cela, mais à cause de qui il est en tant que personne, il est obligé de le faire. Pour les lecteurs, le héros réticent peut être très dynamique et engageant à lire et à écrire.

Héros réticent

Type de héros n°5 : le héros liminal

Qu’est-ce qu’un héros liminal ?

Un héros liminal est un héros qui se trouve entre des états ou des espaces. Il peut croiser d’autres genres de héros, mais ce type de héros a des caractéristiques uniques.

« Liminal » indique un espace, un état, un sentiment qui se situe entre deux éléments établis.

Être adolescent, c’est exister dans un état liminal. Un adolescent n’est pas tout à fait un enfant, mais il n’est pas non plus encore un adulte. Pour cette raison, de nombreuses histoires Young Adult présentent des héros liminaux.

Vous n’avez pas besoin d’écrire du Young Adult pour écrire des héros liminaux, car l’adolescence n’est pas le seul état liminal disponible pour vous.

Un fantôme est dans un état liminal. Il est mort, mais il est toujours sur ce plan d’existence.

Un héros liminal est un héros qui traverse sa propre forme de changement et de transition. Cela affecte son histoire, ses interactions avec les autres et son arc de caractère.

Quels sont les exemples de héros liminaux ?

De nombreux personnages liminaux existent dans l’univers Young Adult parce que leur transition vers l’âge adulte et leur transition à travers un autre espace liminal peuvent s’y refléter.

Twilight de Stephenie Meyer est un très bon exemple de héros liminal. Elle a même nommé le livre pour refléter cet état. Twilight – le crépuscule – est une transition entre le jour et la nuit.

Pendant ce temps, Bella (notre héroïne liminale) est dans sa propre période de transition. Bella est une adolescente en transition vers l’âge adulte. Plus tard, elle est humaine et se transforme en vampire.

Ce n’est qu’à la fin de la saga que les transitions s’achèvent et que l’histoire du héros liminal est terminée.

Un autre grand héros liminal est Spiderman. Peter Parker/Miles Morales/votre Spiderman préféré est un autre adolescent essayant de devenir un adulte mature. Au milieu de cela, il doit être un super-héros.

Il ne peut jamais être à 100 % lui-même (un adolescent) ou à 100 % Spiderman (un super-héros) ; il existe toujours quelque part entre ces états.

Le Labyrinthe perdu de Zoraida Córdova (le premier de la série Brooklyn Brujas) voit le héros, Alex, dans un espace liminal : l’espace entre la vie et la mort.

Alex ne s’intègre pas dans sa famille, et c’est une bruja – sorcière en Amérique latine – avec de la magie, mais elle déteste la magie. Elle part à l’aventure pour sauver sa famille après avoir fait une terrible erreur basée sur la magie. Alex reste dans un état de flux pendant toute son histoire et ne sort de son espace liminal que lorsque son voyage est terminé.

Rappelez-vous, cependant : ce n’est pas parce que les caractères liminaux existent souvent dans la littérature Young Adult que vous êtes limité en tant qu’écrivain. Vous pouvez écrire ce que vous voulez. (Vous êtes vous-même dans votre propre espace liminal.)

Comment écrire un héros liminal ?

Les héros liminaux sont intrinsèquement incertains. Ils ne savent pas encore vraiment ce qu’ils veulent. Ils sont entre les deux.

Pour certains, cela signifie être dans un espace liminal littéral (comme la vie contre la mort ou la normalité contre le super-héros). Pour d’autres, cela peut simplement être une période de transition dans leur vie.

Des caractères liminaux existent entre les espaces de certitude. Mais l’incertitude est aussi un trait de caractère. Si vous ne savez pas par où commencer pour écrire un héros liminal, souvenez-vous de ce que vous avez ressenti aux moments clés de votre vie.

Les personnages en constante évolution sont dynamiques et engageants. C’est pourquoi nous aimons les héros liminaux (et une partie de la raison pour laquelle la littérature Young Adult est si populaire).

Héros liminal

Type de héros n°6 : le héros ordinaire

Qu’est-ce qu’un héros ordinaire ?

Le héros ordinaire est une personne ordinaire, sans capacités spéciales, qui agit héroïquement. Ce n’est pas Superman ; il est juste la personne qui est ici. L’archétype est conçu pour représenter la personne moyenne.

Il peut être difficile de sympathiser avec un héros superpuissant de l’histoire, mais facile de se connecter à une personne ordinaire – un homme ordinaire.

Le nom « homme ordinaire » est genré, mais cet archétype héroïque ne se limite pas aux hommes. N’importe quel personnage peut représenter la personne moyenne et accomplir des tâches héroïques.

Même les personnages en plastique… (Voir ci-dessous.)

Quels sont les exemples d’un héros ordinaire ?

L’un des meilleurs exemples de héros ordinaire se trouve dans La Grande Aventure Lego. Le héros de l’histoire, Emmet, n’a rien de spécial. En fait, le film nous dit directement qu’il est ordinaire.

Emmet agit toujours héroïquement et sauve la situation, bien qu’il ne soit pas « spécial ».

Ellen Ripley d’Alien est aussi une héroïne ordinaire. Ripley ne possède aucune capacité « spéciale » en dehors de sa détermination, et elle parvient toujours à vaincre le Xénomorphe et à survivre.

Et qui pourrait oublier Frodon Sacquet et Samsagace Gamegie du Seigneur des anneaux ? Ces deux héros ne sont que des hobbits ordinaires qui se retrouvent dans une quête épique pour sauver le monde. Leur compassion pour les autres et leur détermination permettent à ces héros « ordinaires » d’accomplir leur tâche monumentale.

Comment écrire un héros ordinaire ?

Le héros ordinaire est une personne normale qui se retrouve dans des circonstances anormales. Il fait face à des défis extraordinaires.

Il peut se croire spécial d’une certaine manière (comme le fait Emmet), mais le pouvoir de cet archétype est qu’il est comme nous.

Pour écrire un héros ordinaire, vous devez écrire un personnage qui se soucie de vous et qui fera ce qu’il faut.

Si quelque chose rend ce type de personnage spécial, c’est sa compassion, sa détermination et sa volonté de se sacrifier pour les autres.

Type de héros n°7 : le héros romantique

Qu’est-ce qu’un héros romantique ?

Le nom « héros romantique » ne fait pas référence à un héros qui a des relations amoureuses. Au lieu de cela, il se réfère à la période romantique de la littérature.

Les caractéristiques déterminantes d’un héros romantique sont son rejet constant des normes établies et son sens de l’importance personnelle. Il rejette l’autorité et les règles et est souvent introverti et isolé.

Il est important de noter que même si ces concepts peuvent avoir des connotations négatives, ils ne sont pas nécessairement des défauts de caractère chez un héros romantique.

L’archétype héroïque du « héros inadapté » est un exemple moderne de héros romantique.

Quels sont les exemples de héros romantiques ?

Un héros qui ne se conforme pas aux attentes de la société, qui est de mauvaise humeur et se croit important ? Il n’y a pas de meilleur exemple que Mr Darcy de Orgueil et Préjugés.

Monsieur Darcy n’agit pas comme nous nous attendons à ce que quelqu’un dans sa position agisse. Au début, du moins, il est un peu grossier et ne se soucie pas particulièrement de ce que les autres pensent de lui.

Ceci est en opposition directe avec de nombreux autres personnages qui sont pris dans les nombreuses règles de la société Regency.

Katniss Everdeen de la série Hunger Games peut également être considérée comme une héroïne romantique. Katniss ne suit pas les règles de la société. Elle a tendance à s’isoler ou à s’éloigner, mais elle sort des sentiers battus du fait de son isolement, et peut réussir ses nombreuses épreuves grâce à sa façon unique de voir le monde.

Comment écrire un héros romantique ?

La façon d’écrire un héros romantique est de lui donner beaucoup d’agitation intérieure, un comportement maussade et une confiance (parfois non méritée).

Un héros romantique sait qu’il ne s’intègre pas et il s’en fiche. Pour écrire un héros romantique, vous devez savoir quelles normes établies il rejettera. Et, surtout, vous devez savoir pourquoi ces rejets le rendent intéressant et héroïque.

Katniss est héroïque parce que son rejet de sa société signifie qu’elle est capable de mener une rébellion. Le rejet de Darcy signifie qu’il est capable de se démarquer en tant que partenaire romantique d’Elizabeth.

Héros romantique

Type de héros n°8 : le héros byronien

Qu’est-ce qu’un héros byronien ?

Lord Byron, jamais satisfait des archétypes établis, a inventé une variante du héros romantique : le héros byronien.

Le héros byronien est une sous-catégorie du héros romantique. La principale différence entre eux est que si les héros romantiques sont mieux lotis en raison de leur rejet des règles de la société, le héros byronien a été blessé et rejeté par la société.

Dans son isolement, il devient apathique, voire dangereux pour lui-même et pour les autres.

Quels sont les exemples d’un héros byronien ?

Le meilleur exemple d’un héros byronien est Lord Byron lui-même. Il était trop obsédé par lui-même et son propre travail et partout où il allait, il laissait une traînée de cœurs brisés dans son sillage.

On peut également voir cet archétype chez BoJack (BoJack Horseman), Loki (l’univers cinématographique Marvel), M. Rochester (Jane Eyre) et Heathcliff (Les Hauts de Hurlevent).

Comment écrire un héros byronien ?

Écrire un héros byronien est similaire à écrire un héros romantique. Ils vivent tous les deux dans une grande agitation intérieure, et en tant qu’écrivain, vous passerez beaucoup de temps dans la tête de votre personnage.

Pour écrire un héros byronien, vous devez d’abord savoir pourquoi il a été rejeté de la société. Quel crime, péché ou différence le distinguent de ses pairs ?

Une fois que votre héros s’est installé, isolé de la société, comment va-t-il se transformer et se transformer en quelqu’un qui évite délibérément la tradition ?

Vous devez également vous demander : si votre héros revenait dans la société, est-ce que la société l’accepterait ? Pour certains héros de Byronien, retourner dans le groupe qui les a rejetés est leur objectif ultime.

Enfin, vous devez décider si votre héros Byronien va changer son comportement et cesser d’être un danger pour lui-même et pour les autres. Ou bien va-t-il accepter sa faille fatale, son histoire aboutissant à une tragédie ?

Type de héros n°9 : le héros tragique

Qu’est-ce qu’un héros tragique ?

Le héros tragique a été défini pour la première fois par Aristote, et il est l’acteur central de la plupart des histoires tragiques.

Aristote soutenait que toute bonne histoire tragique nécessitait un investissement émotionnel de la part du public. Nous devons être sympathiques au héros et ressentir une catharsis à la fin de son histoire (qui était le plus souvent sa défaite d’une manière ou d’une autre).

Un héros tragique est quelqu’un qui a des défauts majeurs et bien qu’il fasse de son mieux, la fin de son histoire est toujours tragique.

Il peut prendre de mauvaises décisions ou faire de mauvaises choses. Mais au fond, il est (ou du moins veut être) bon. C’est pourquoi sa chute est si tragique.

Quels sont les exemples de héros tragiques ?

Peut-on être plus tragique que Roméo et Juliette ? Roméo est passionné, excité, amoureux. Il ferait n’importe quoi pour son amour. Il est téméraire, mais c’est parce qu’il est tellement passionné.

Son imprudence est aussi ce qui mène à sa mort et à celle de son amante. Sans ce trait, lui et Juliette auraient peut-être évité la mort.

Pour passer à un exemple contemporain, qu’en est-il de Game of Thrones ? Nous avons vu Daenerys Targaryen survivre à de nombreuses épreuves tout au long de la série de livres Le Trône de fer, seulement pour voir sa fin devenir tragique.

Le but du voyage de Daenerys était de devenir la souveraine des sept royaumes. Son désir obstiné pour le trône de fer est devenu son défaut fatal et elle est finalement décédée à cause de ses actions.

Ned Stark a également subi un destin tragique où sa chute était son propre code moral. (Il est peut-être un exemple encore meilleur d’un héros tragique que Daenerys, qui aurait sans doute pu être qualifié de « méchante » plutôt que d’héroïne à la fin.)

Jay Gatsby de Gatsby le Magnifique est un autre héros tragique. Tout au long du roman, il nous semble qu’il cherche constamment plus. Pour le rêve américain. Pour Marguerite. Pour un sentiment de satisfaction qu’il ne trouvera jamais.

Gatsby est presque délirant, obsédé par le rêve de la vie parfaite avec la femme parfaite. À cause de son incapacité à accepter la vérité de la vie, à voir au-delà de son idéalisme, il rencontre une fin tragique.

Comment écrire un héros tragique ?

Ecrire un héros tragique, c’est dur ! Il doit être imparfait et finir tragiquement à cause de ces défauts. Mais en même temps, le public doit se soucier de lui.

Gardez à l’esprit qu’un héros tragique doit être à la fois vertueux et imparfait, subir un revers de fortune, avoir la sympathie du public et (malgré tous ses efforts ou ses intentions) causer du tort ou se ruiner.

Ça devrait être simple, non ?

Héros tragique

Bonus : héros combinés

Vous trouverez ci-dessus les principaux archétypes des héros littéraires, mais ne vous sentez pas limité à l’utilisation d’un seul type. Et si vous avez déjà commencé à écrire un personnage, mais qu’il ne correspond pas parfaitement à l’un de ces types, c’est bien.

Certains des personnages les plus attachants sont ceux qui sont une combinaison de différents archétypes.

Le héros ordinaire réticent. Le héros romantique liminal. L’anti-héros emblématique. Ou toute autre combinaison qui convient à votre style d’écriture et à votre histoire.

En tant que lecteur, vous ne pourrez peut-être pas catégoriser chaque héros que vous lisez comme l’un de ces archétypes. Cependant, chaque héros s’intégrera partiellement dans au moins un archétype.

Laissez ces types de héros littéraires inspirer votre écriture. Peut-être serez-vous le premier à utiliser une nouvelle combinaison d’archétypes dans votre histoire.

Si vous vous en sentez l’humeur et le désir, laissez dans les commentaires ci-dessous le nom de votre livre, le nom de son héros et quel genre de héros il est, ou quel héros combiné.


Laisser un commentaire

Remarque : en publiant un commentaire ou une question, vous ne serez pas automatiquement averti lorsque d'autres personnes répondront à votre message (comme dans certains autres fils de messages des réseaux sociaux). Veuillez vérifier le fil vous-même si ce sujet vous intéresse.

S'il vous plaît, entrez votre adresse email réelle. Elle ne sera pas affichée avec votre commentaire ou sur le site, mais nous pouvons vous répondre si nécessaire. Les commentaires avec de fausses adresses électroniques peuvent être supprimés.
Certains commentaires peuvent être édités ou supprimés, conformément à notre politique de commentaires.

©loumina, tous droits réservés 2022.